Energie : réduire nos consommations

Réduire la consommation d’énergie, notamment les énergies fossiles, a toujours été une priorité pour ArcelorMittal et c’est la première étape de la décarbonation. Ces efforts permettent également de rationaliser les procédés de production, de diminuer les consommations et de faire appel à d’autres sources d’énergie.

Améliorer les procédés de production pour consommer moins d’énergie

La production d’acier est fortement consommatrice d’énergie : charbon, gaz, électricité... ArcelorMittal a constamment amélioré ses procédés au fil des années pour optimiser ses consommations, et continue à le faire.

Des variateurs de vitesse ont par exemple été installés sur les chaînes d’agglomération du site de Dunkerque ou encore à l’aciérie de Fos-sur-Mer, pour adapter au plus juste la marche des moteurs des ventilateurs et pompes notamment. A Fos-sur-Mer, deux variateurs installés sur les ventilateurs du captage des gaz et fumées de l’aciérie permettent d’économiser l’équivalent de la consommation électrique annuelle de la ville de Fos-sur-Mer.

ArcelorMittal réduit sa consommation d’énergie à Fos-sur-Mer en installant deux variateurs de vitesse pour 4 millions d’euros à l’Aciérie

Lire l’article

Modifier l’éclairage des installations

L’éclairage des halles de production représente un gisement substantiel d’économies d’énergie.
De nombreux sites ont modifié leur installation électrique pour passer à l’éclairage LED. Sur le site ArcelorMittal de Florange par exemple, une des premières halles à opérer cette transformation a été la halle de production des aciers Packaging en 2018.

Economie réalisée  : en passant d’un éclairage de 1 100 luminaires traditionnels à un éclairage de 700 LED, elle a réalisé une économie d’électricité de 2,7 GWh par an.

Produire de l’électricité avec les gaz de production

La production d’acier primaire génère des gaz de production, qui peuvent être réutilisés notamment pour produire de l’électricité.

Ainsi, l’usine ArcelorMittal de Dunkerque est auto-suffisante en électricité : la centrale électrique installée sur le site, gérée par un partenaire, utilise les 4,7 milliards de mètres cubes de gaz produits par la cokerie, les hauts-fourneaux et l’aciérie chaque année. L’électricité ainsi produite représente l’équivalent de la consommation annuelle d’une ville de 200 000 habitants. Elle couvre 100 % des besoins du site et l’excédent est revendu sur le réseau.

Développer le recours aux énergies renouvelables

Depuis 2017, ArcelorMittal Fos-sur-Mer valorise son bois d’emballage : les palettes, qui étaient autrefois traitées comme un déchet, produisent désormais de l’énergie dans la chaudière biomasse du site. Cette chaudière, d’une puissance de 700 kW, a une autonomie de 90 m3. Elle produit de l’eau à 105° C qui chauffe les bâtiments administratifs du site. Soutenu par l’Ademe, ce projet permet de valoriser les 600 tonnes de palettes générées chaque année par l’activité du site.

En 2021, le site de Fos-sur-Mer a également installé 12 000 panneaux solaires sur les toitures de deux bâtiments. La puissance totale de 4,6 MW correspond à l’équivalent de la consommation domestique d’une ville d’environ 2 700 personnes. L’électricité produite est envoyée sur le réseau public de RTE et contribue ainsi aux objectifs du plan climat de la région.

ArcelorMittal va produire de l’électricité solaire sur ses bâtiments

Lire l’article

Partager l’énergie pour contribuer à l’effort collectif

ArcelorMittal contribue également à la réduction des consommations d’énergie de ses partenaires, notamment des villes où ses usines sont implantées avec la récupération de chaleur à Dunkerque, Saint-Chély-d’Apcher ou encore Desvres.

Pour en savoir plus :

Nos actions en faveur de l’économie circulaire

Nos engagements pour l'environnement

Environnement